Biographie de Guylaine Tanguay

Native de la magnifique région québécoise du Lac St-Jean, elle grandit dans une famille où la musique occupe une place de choix. Elle fait d’ailleurs ses premiers pas sur scène dès l’âge de 7 ans alors qu’elle chante dans un groupe avec sa mère et son oncle. Au cours des années suivantes, Guylaine fait rapidement sa marque en remportant plusieurs concours en tant qu’interprète, si bien qu’on l’invite à participer à de nombreux festivals, téléthons et émissions de télévision locales.

Suite à un passage remarqué au concours «Music-Art», orchestré par un important réseau de télévision québécois, on confie à Guylaine la première partie des spectacles de plusieurs artistes de renoms. En 1989, un producteur français assiste à son spectacle solo lors d’un festival et lui propose d’enregistrer son tout premier disque. C’est ainsi que l’année suivante, Guylaine se rend au studio de Verneil le Chétif, en France, pour y enregistrer un album qui remporte un important succès dans plusieurs régions. Deux ans plus tard, elle est de retour en Europe, cette fois pour une tournée de 28 spectacles dans diverses villes de France et de Belgique. Son talent la mène aussi loin qu’à Osaka, au Japon, où elle prend part à un spectacle de Noel produit par Yoshimoto Kogyo, la plus importante maison de production japonaise.

De retour chez elle, Guylaine Tanguay poursuit sa carrière québécoise en lançant un album de musique populaire intitulé «Sur ce Parchemin». Parallèlement, elle participe à bon nombre de revues musicales et s’offre de brèves escapades à l’étranger en prenant part à quelques tournées des Forces Canadiennes notamment en Italie, en Égypte, en Israël, en Bosnie, dans le Grand Nord canadien et dans le golfe Persique. En 2003, la carrière de Guylaine effectue un virage important alors qu’elle choisit de revenir à la musique qui l’a bercée, celle qui l’a toujours fait vibrer, la musique country. Pour ce retour aux sources, Guylaine travaille conjointement avec un musicien incontournable de ce genre musical au Québec, Jean-Guy Grenier. De cette association naît l’album «Naturelle», sur lequel on retrouve entre autre la chanson «Si je pouvais», dont les paroles ont été composées par Guylaine et qui s’est vu décerner le Mérite Country 2006 de la chanson de l’année.

Grâce à son immense talent, sa persévérance et son énergie contagieuse, Guylaine Tanguay s’est bâtit un nom et une crédibilité des plus solides dans l’univers country québécois. Elle est aujourd’hui l’artiste la plus en demande dans les festivals à travers la province. Son nom circule même jusqu’à Nashville, Tennessee, capitale mondiale de la musique country, où elle a récemment enregistré quelques chansons originales. Pour ce faire, elle a eu la chance de travailler en étroite collaboration avec des noms de la musique country américaine, dont le compositeur Gilles Godard à qui l’on doit plusieurs grands succès de Terri Clark, Steve Mandile, guitariste et producteur de l’album «Nashville Star» et aussi producteur de l’album de George Canyon, récipiendaire du Juno Award 2007 pour «Album Country de l’année». Même si des projets d’envergure sont actuellement en branle pour elle aux États-Unis, Guylaine garde les deux pieds sur terre, ayant déjà tout ce qu’il lui faut pour être heureuse avec ses enfants, sa famille et sa musique.

Artiste vedette du spectacle «On the road again», Guylaine présente en septembre 2010 son CD-DVD PASSION COUNTRY. Produit à Nashville, ce projet a été réalisé avec la participation de plusieurs noms importants de l’industrie à Nashville. Steve Mandile, collaborateur à titre de directeur musical pour Simon Fuller – concepteur d’American Idole, Can you Duet et autre télé-réalités au Etats-Unis.

En tant que femme comblée par la vie et son métier, Guylaine Tanguay profite intensément du moment présent et considère chaque nouveau développement dans sa carrière comme un extra à un bonheur déjà atteint.

© Productions C.R. Inc.
Reservation hotel